Auto médication – Eviter les erreurs

Maux de tête, toux, douleurs dans les membres. La publicité nous conseille toute une série de médicaments en vente libre pour traiter soi-même rapidement les troubles les plus divers.

A chaque fois, la réclame fait référence aux risques et effets secondaires. Mais quelqu'un y fait-il vraiment attention? Si l'automédication peut être utile, elle a toutefois ses limites.

Potentielles erreurs lors d'auto-traitement:

  • médicaments inappropriés
  • utilisation abusive
  • mauvais dosage
  • contre-indications ignorées
  • double prise

Sans ordonnance ne signifie pas sans danger

Pour des médicaments aux effets de plus en plus puissants, l'obligation de prescription disparaît et il est donc possible de se les procurer sans ordonnance. Ils sont surtout utilisés en cas de maux de tête et de symptômes de rhume. Il peut y avoir abus de médicaments même avec des axatifs, pommades, gouttes (nasales), vitamines et produits minéraux.

Avant la prise, vous devrez demander conseil au médecin ou pharmacien en ce qui concerne les effets secondaires et les contre-indications.

On sait que, chez environ un tiers des malades, l'auto-traitement ne réussit pas et que la consultation d'un médecin aurait été une meilleure décision.

Prenez les affections au sérieux

Dès le moindre doute ou la moindre question, adressez-vous immédiatement à votre médecin.

Pour les médicaments délivrés sans ordonnance, vous devriez respecter ces règles de base:

  • Consultez le médecin lorsque les troubles ne disparaissent pas, voire empirent malgré la prise de médicaments délivrés sans ordonnance.
  • Ne prenez jamais de médicaments sans avis médical pendant une durée prolongée.
  • Les troubles récurrents pourraient être une affection chronique et non un simple problème de santé sans gravité.
  • En cas de prise simultanée de plusieurs médicaments: renseignez-vous sur les effets secondaires dans votre pharmacie.
  • Les malades chroniques devraient être très prudents lors de prise de médicaments, notamment lorsque des allergies ou des maladies cardio-vasculaires existent.
  • Les médicaments périmés ou les stocks restants de médicaments ne doivent pas être utilisés sans l'avis du médecin.

Aide du spécialiste

Le mieux est de décrire vos symptômes de maladie (p. ex. oppression de la cage thoracique, maux de tête, etc.) à un spécialiste. Il peut s'agir du pharmacien à proximité de chez vous. Il tiendra compte des médicaments que vous prenez actuellement et trouvera certainement le médicament en vente libre qui vous conviendra. Il vous conseillera peut-être une visite chez le médecin.

Notre conseil:

si vous fréquentez toujours la même pharmacie, discutez avec votre pharmacien et demandez-lui s'il peut créer pour vous un fichier de médicaments. Celui-ci contiendra tous les médicaments que vous prenez. Par un clic dans votre liste, votre pharmacien saura rapidement si un certain médicament délivré sans ordonnance est compatible avec vos médicaments actuels ou devrait plutôt être évité.